Le duo

Antoinette Dennefeld, mezzo-soprano

Lucas Buclin, piano

 

Issus de la Haute Ecole de Musique de Lausanne, c’est tout naturellement qu’Antoinette Dennefeld et Lucas Buclin décident de partager leur goût pour le Lied et la mélodie.

 

Réunis fortuitement lors d’une masterclasse de chant en 2007, où Lucas fut appelé à remplacer un pianiste, les deux musiciens sont très vite remarqués pour leur cohésion musicale. Ils participent peu après à la création de mélodies du compositeur suisse François Olivier, dont l’interprétation leur vaudra d’être tous deux lauréats du Cercle Romand Richard Wagner. Ils bénéficient alors d’un séjour d’études au Festspiele de Bayreuth en 2009, pendant lequel ils ont la chance de travailler sur l’instrument personnel de Franz Liszt.

Le duo commence alors un travail régulier sous la tutelle de Gary Magby et Todd Camburn. Ils se produisent en direct à la Radio Suisse Romande dans un répertoire sur Claude Debussy et l’impressionnisme. Puis, ils interprètent une version avec trio à cordes des Wesendonck-Lieder de Wagner, à la Salle des Abeilles à Genève et au Steinway Hall de Lausanne. Ils jouent aussi pour la fondation Colette Mosetti et se produisent au Musée Olympique de Lausanne en présence de la Baronne de Rotschild.

Dès 2010, Lucas Buclin se perfectionne à Vienne, où il a la chance d’approfondir le répertoire du Lied avec David Lutz. De son côté, Antoinette reçoit les enseignements de Christa Ludwig pour le Lied, de Gary Magby et Stuart Patterson pour le répertoire anglo-saxon.

En 2012, deux semaines de travail intensif avec le ténor français Jean-Paul Fouchécourt leur permettent de perfectionner un programme de mélodies qu’ils enregistrent chez Nordklang à Berlin pour l’Association Vaudoise des Amis de l’OSR. Suit alors une tournée de récitals en Suisse et en France.

 

Leur répertoire de concert recouvre une grande diversité d’époques et de cultures. Repoussant les frontières de leur propre formation, le duo intègre régulièrement à son programme du répertoire de piano solo et de musique de chambre, et fait intervenir également l’improvisation et la récitation. Réunissant ces différents modes d’expression au service d’une thématique qui traverse le programme du concert, Antoinette Dennefeld et Lucas Buclin entendent donner un souffle nouveau au traditionnel « récital de mélodies ».